Les auteurs

Christophe Arleston

Christophe ARLESTON

Né le 14 août 1963

Christophe Arleston a été journaliste, rédacteur publicitaire puis auteur dramatique. C’est à la fin des années 80 qu’il se tourne résolument vers le scénario de bandes dessinées.
Après des premières armes dans le magazine Circus et l’hebdomadaire Spirou, il crée de nombreuses séries dans des styles très différents : du polar humoristique avec Léo Loden, dessiné par Serge Carrère, de la parodie historique avec Tandori, Fakir du Bengale, dessiné par Curd Ridel, et de l’aventure médiévale fantastique avec Les Maîtres Cartographes, puis Les Feux d’Askell, séries respectivement dessinées par Paul Glaudel et Jean-Louis Mourier.
En 1994, il crée Lanfeust de Troy avec Didier Tarquin, série qui mêle aventure-fantasy et humour, et remporte un succès immédiat. Dans la foulée suivent Trolls de Troy avec Jean-Louis Mourier puis Le Chant d’Excalibur avec Éric Hübsch, Les Forêts d’Opale avec Philippe Pellet, Moréa avec Thierry Labrosse.
Aujourd’hui la plupart des séries se poursuivent, rejointes par de nouvelles : Les Conquérants de Troy avec Ciro Tota, Élixirs avec Alberto Varanda, Les Naufragés d’Ythaq avec Adrien Floch et SinBad avec Alwett et Alary. Cet emploi du temps bien chargé ne l’empêche pas de travailler sur une nouvelle collection : Les Légendes de Troy dessinées respectivement par Nicolas Keramidas, Olivier Vatine, Éric Hérenguel et Dany.
À ce jour, Christophe Arleston est le scénariste de plusieurs séries de bandes dessinées dont la plupart sont de grands succès publics.
Depuis 1998, Christophe Arleston porte aussi la casquette de rédacteur en chef du Lanfeust Mag.

Didier Tarquin

Didier TARQUIN

Didier Tarquin est né le 20 janvier 1967 à Toulon.

Il passe les dix premières années de sa vie en Algérie. C’est à son retour en France qu’il découvre la bande dessinée, et surtout l’envie d’en faire. Il orientera donc ses études vers le dessin. Après un bref passage aux Arts Plastiques à Aix-en-Provence, il décide de se consacrer entièrement à la BD.
En 1990, il publie « Les Maléfices d’Orient » chez Soleil Productions. Après un an de silence graphique sous les drapeaux, il dessinera deux tomes de la série « Röq », scénarisés par AVOSSA (chez Soleil), entre 1992 et 1993. Entre 1994 et 1995, il anime également un atelier de BD à Hyères dans le Var.
Avec Christophe ARLESTON, il entame une nouvelle série, toujours d’Héroïc Fantasy : « Lanfeust de Troy ». Une aventure de six ans et huit albums, qui se poursuit avec « Lanfeust des étoiles » et maintenant « Lanfeust Odyssey ».

Jean-Louis Mourier

Jean-Louis MOURIER

Jean-Louis Mourier découvre les classiques de la bande dessinée (Tintin, Astérix, Spirou…), il achete Pif Gadget pour Rahan, L’Histoire de la France en BD pour les dessins de Victor de La Fuente, la série de la Vie Privée des Hommes pour les illustrations de Joubert…
L’auteur apprécie aussi les BD américaines, celles de Bernie Wrigson ou de Richard Corben pour son traitement des volumes et de la lumière, et enfin, les dessins de Bernet.
Entré aux Arts Appliqués en 1978, il choisit l’option « pub », celle qui graphiquement, le rapproche de la bande dessinée. Diplôme en poche, il quitte l’école et se lance dans la pratique de divers petits boulots dans l’imprimerie, la copie de tableaux…
Un passage à « Tintin Reporter » lui permettra de dessiner des pages d’infos, et enfin une BD sur la vie de Rodin sera éditée dans le catalogue consacré à l’exposition sur « Rodin et la caricature ».
Sa rencontre à Marseille avec Christophe Arleston, l’un des scénaristes fétiches de Soleil, lui permet de réaliser enfin son premier album en couleurs directes Les Feux d’Askell (très inspiré par Jean-Louis Paguenaud). En 1997, forts du succès de Lanfeust, ils développent ensemble le monde de Troy avec les aventures du grand-père du Troll Hébus : TROLLS DE TROY.